1/5

Bienvenue au Service de thérapie sexuelle et de couple

Heures d'ouverture

Lundi

Mardi

Mercredi

Jeudi

Vendredi

Samedi

Dimanche

8h30 – 18h30

8h30 – 18h30

8h30 – 18h30

8h30 – 18h30

8h30 – 17h00

FERMÉ

FERMÉ

À propos de nous

 

Le Service de thérapie sexuelle et de couple fait partie du département de psychologie du Centre universitaire de santé McGill à Montréal, Québec.

Les services offerts concernent le traitement et la consultation psychologique pour des problématiques sexuelles et conjugales / matrimoniales ainsi que la prise en charge de la douleur génitale (douleur pendant les rapports sexuels) chez les hommes et les femmes.

Nos services
  • Thérapie individuelle

  • Thérapie de couple

  • Thérapie de groupe

  • Ateliers

Prendre rendez-vous pour une évaluation

Remplissez notre formulaire d'enregistrement

Le service est couvert par la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) avec une recommandation d'un médecin.

Prise de rendez-vous

Chaque nouveau client se voit fixer un rendez­-vous pour une rencontre d’évaluation lors de laquelle un(e) thérapeute procède à une analyse approfondie des difficultés l’amenant à consulter. Lorsque des évaluations médicales supplémentaires sont requises, les clients sont dirigés vers des consultants affiliés à la clinique.

 

S’il s’avère que l’un des services offerts par notre service est indiqué, nous le recommandons au client. Dans le cas contraire, nous déterminons s’il n’y a pas lieu de recommander d’autres types de traitements.

 

Les rencontres d’évaluation ont lieu la semaine entre 9h00 et 17h00, du lundi au vendredi et durent environ 1 heure.

Si vous souhaitez obtenir un rendez­-vous d'évaluation, veuillez compléter le formulaire ci­-dessous et le renvoyer à l'adresse courriel suivante: sexandcoupletherapy@gmail.com

Si vous cherchez à obtenir des services de thérapie de couple, veuillez noter que les deux partenaires doivent remplir un formulaire.

Si vous désirez plus d’informations, veuillez communiquer avec Véronique Charbonneau-Lefebvre à sexandcoupletherapy@gmail.com.

Vous aurez besoin de:

- Numéro de RAMQ

- Renvoi du médecin

- Formulaire d'enregistrement (disponible ci-haut)

 

Intéressé par nos groupes de thérapie et nos ateliers?

Traitement collectif de la tocophobie: lutte contre la peur de la grossesse et de l'accouchement.

Personnel du Service 

Le personnel du Service de thérapie sexuelle et de couple consiste en une équipe multidisciplinaire incluant des experts dans les domaines de la psychologie, psychiatrie, gynécologie, de l'urologie et du travail social.

 
Directrice et coordinatrice de la formation clinique

Julie Larouche, M.Ps.

Fondateur et psychologue émérite

Yitzchak (Irv) M. Binik, Ph.D.

Secrétaire

Véronique Charbonneau-Lefebvre

(pour prendre rendez-vous ou obtenir de l'information)

sexandcoupletherapy@gmail.com

Consultants

Claudia Brown, Physiothérapeute

Serge Carrier, M.D., Urologue

Peter Chan, M.D., Urologue

Samir Khalife, M.D., Gynécologue

Gerald Wiviott, M.D., Psychiatre

Psychologues membres du personnel

Alina Kao, Ph.D.

Julie Larouche, M.Ps.

Sabina Sarin, Ph.D.

Internes

Christina Spinelli

Jean-François Jodouin

Julia Levitan

Marie-Catherine Mignault

Marina Gérard

Maxime Fortin

Samantha Mallett

Solan Daoust-Cloutier

Véronique Charbonneau-Lefebvre

 
Screen Shot 2017-08-21 at 10.21.49 PM.png

Psychologue

Directrice

Julie Larouche

Julie Larouche a obtenu sa maîtrise (M.Ps.) en 1994 à l'Université de Montréal et a complété ses cours de doctorat à l'Université Concordia. Elle a par la suite complété son internat pré doctoral au Service de Thérapie Sexuelle et de Couple à l'Institut Allan Memorial en 2000. Elle est présentement co­ directrice du Programme de Santé Sexuelle, un projet commun des départements de Psychologie et d'Urologie à l'intérieur duquel la dysfonction sexuelle masculine est approchée à l'aide d'une perspective multidisciplinaire. Ses intérêts cliniques et de recherche principaux se concentrent dans le domaine de la médecine sexuelle. Son projet de recherche doctoral est sur la dysfonction érectile et elle a été impliquée à l'intérieur d'études cliniques se concentrant sur la dyspareunie chez les femmes. Son orientation thérapeutique est intégrative.

alinakao-LG.jpg

Psychologue

Co-Directrice

Alina Kao

Dr. Alina Kao a obtenu son Doctorat en Psychologie Clinique de l’Université McGill en 2012. Elle a effectué ses internats cliniques au Service de Thérapie Sexuelle et de Thérapie de Couple ainsi qu’au Service de Thérapie Cognitive et Comportementale de l’Institut Allan Memorial. Ses interêts cliniques portent sur l’évaluation et le traitement integratifs des dysfonctions sexuelles, sur les difficultés sexuelles associées à des troubles de santé physique et mentale, et sur les problématiques tournant autour de l’intimité, du conflit et des transitions de vie chez les couples. Sa recherche doctorale portait sur la dyspareunia chez les femmes post­ménopausées, et elle a depuis participé à de nombreuses études s'intéressant aux manifestations de la dyspareunie feminine au cours des différentes phases de la vie reproductive. Son orientation en psychothérapie est intégrative et basée sur la science.

Screen Shot 2017-08-21 at 10.21.41 PM.png

Psychiatre

Gerald Wiviott

Gerry Wiviott a obtenu son M.D. à l'Université de New York et a poursuivi avec un diplôme en psychiatrie à l'Université McGill en 1975. Depuis, il fait parti du personnel à l'Institut Allan Memorial où il travaille pour le service des patients hospitalisés et où il enseigne auprès des résidants et étudiants en médecine. En plus de travailler pour le Service de Thérapie Sexuelle et de Couple, il est en charge d'un séminaire sur la psychothérapie existentielle offert aux résidents.

20210226_113624.jpg

Psychologue

Sabina Sarin

Sabina Sarin est un psychologue clinicienne, une enseignante de yoga / pleine conscience et une praticienne en expérimentation somatique. Elle a complété sa formation formelle en psychologie clinique et en études du genre dans les universités McGill (BSC, Ph.D.) et Yale (Mme., MPHIL). Elle a complété sa formation informelle par le biais de voyages mondiaux, de travail à but non lucratif et de questionnements et pratiques spirituels. Sa recherche de thèse concernait la distinction entre le désir sexuel et l'excitation (connexions de l'esprit) chez des populations saines et cliniques d'hommes et de femmes, ainsi qu'auprès d'un échantillon de travailleuses du sexe. À la suite de son doctorat, elle a travaillé comme psychologue clinicienne en contexte de recherche dans l'unité des troubles de l'alimentation de l'hôpital Douglas et comme professeure associée en psychiatrie à l'Université McGill. Au cours de 15 années de carrière dans le monde académique, elle a développé de l'expérience concernant la recherche et le traitement des traumatismes psychologiques, les difficultés sexuelles et conjugales, les troubles de l'alimentation et les troubles de l'humeur. Elle a également développé de l'expérience en enseignement et en diffusion d'informations aux communautés non académiques. À la suite de ces 15 années de carrière, elle a décidé d'ouvrir sa propre pratique privée. Elle pratique depuis ce moment la psychothérapie ainsi que d'autres pratiques de guérison (par exemple, le travail du corps et la danse). En se faisant, elle tente d'intégrer dans son travail à la fois des pratiques occidentales et orientales et de l'esprit et du corps. Elle a une sensibilité particulière aux difficultés liées à la déconnexion du corps et de l'esprit et aime aider les gens à « sortir de leurs pensées et scripts » pour reconnecter avec leurs corps, esprits et vies.

irv_edited.jpg

Fondateur et professeur émérite

Irving Binik

Irv Binik a obtenu son Ph.D. en psychologie clinique à l'Université de Pennsylvanie en 1975. Il a complété son internat au Département de Psychiatrie à l'hôpital Warneford à Oxford, Angleterre. Il est actuellement Professeur au Département de Psychologie à l'Université McGill et Fondateur du Service de Thérapie Sexuelle et de Couple à l'Institut Allan Memorial. Les intérêts de recherche du Dr. Binik se concentrent sur les désordres de douleur sexuelle et génitale. Son approche clinique est "agnostique".

Rencontrez nos internes et stagiaires

Website Picture.jpeg

McGill University

Christina Spinelli

Christina est candidate au doctorat en psychologie clinique. Elle est détentrice d’une maîtrise (M.A.) en psychologie clinique de l’Université McGill et d’un Baccalauréat (B.Sc.) en sciences intégrées de l’Université McMaster. Ses intérêts de recherche portent sur le développement de la tolérance à l’ambiguïté par l’entremise de l’entraînement à la pleine conscience, l’usage de la pleine conscience chez les populations judiciarisées et l’impact de la pleine conscience chez les nouveaux thérapeutes. Elle a complété des stages cliniques auprès du Service de consultation psychologique du Collège Marianopolis et auprès de l’Institut Argyle. Christina travaille actuellement au Centre de thérapie de Montréal et est bénévole en tant que modératrice d’un groupe de soutien pour Ami Québec.

jfj.sml.01.jpg

Université de Montréal

Jean-François Jodouin

Jean-François termine actuellement son doctorat clinique en psychologie à l'Université de Montréal. Il est membre du Laboratoire de santé sexuelle, dirigé par Sophie Bergeron, et ses recherches portent sur le désir et la motivation sexuels en couple. Il a obtenu un baccalauréat en psychologie de l'Université McGill et un doctorat en sciences cognitives de l'Université de Paris-Sud en France. Jean-François a également été formé comme psychothérapeute à Paris (École de Gestalt de Paris) et à New York (Psychothérapie développementale somatique), ainsi que comme coach professionnel à Londres (Coaching Development School) et en France (Agophore).

headshot.jpg

McGill University

Julia Levitan

Julia Levitan est une étudiante au doctorat en psychologie clinique à l’Université McGill. Elle détient un baccalauréat avec distinction en psychologie de l’Université de Guelph. Sa recherche porte sur la sexualité, plus précisément sur les agressions sexuelles et les paraphilies. Ses expériences cliniques passées comprennent de la psychothérapie individuelle auprès de jeunes adultes présentant des difficultés sur le plan de l’humeur, de l’anxiété, de l’identité ou des relations interpersonnelles. Ses intérêts cliniques actuels comprennent la santé sexuelle et les enjeux d’identité, les défis relationnels, ainsi que l’image corporelle, le poids et les troubles alimentaires.

MC - Headshot.png

McGill University

Marie-Catherine Mignault

Marie-Catherine complète actuellement sa cinquième année au doctorat en psychologie clinique à l’université McGill. Elle a été formée dans divers milieux universitaires et hospitaliers. Elle se spécialise actuellement dans le traitement des difficultés émotionnelles auprès d’individus présentant de l’anxiété, une dépression ou des difficultés sexuelles et interpersonnelles ainsi qu’auprès de couples éprouvant des conflits. Son approche en thérapie est intégrative et basée sur les évidences scientifiques; elle utilise principalement la thérapie comportementale dialectique ainsi que des techniques issues des approches psychodynamique et de l’approche orientée vers les solutions. Son style thérapeutique est de promouvoir l’empathie et la transparence, facilitant ainsi le changement et l’évolution dans un espace thérapeutique sans jugement. Marie-Catherine pratique en français et en anglais.

Photo on 2019-10-03 at 11.59 AM.jpeg

Université du Québec à Montréal

Marina Gérard

Marina détient un baccalauréat en psychologie (2013) et une maîtrise en littérature française (2011) de l’Université McGill. Elle est actuellement doctorante en psychologie clinique à l’UQAM (6e année). Il s’agit de sa deuxième année au Service de thérapie sexuelle et de couple du Centre Universitaire de Santé de l’Université McGill (MUHC). Au fil des années, Marina a développé un intérêt marqué pour la médecine sexuelle et le travail interdisciplinaire avec l’urologie, la physiothérapie du plancher pelvien, la gynécologie, et la neurologie. Elle a tout d’abord été formée auprès de populations en réadaptation physique à l’Institut de Réadaptation Gingras Lindsay (IRGLM) où elle travaille actuellement à temps partiel, puis à l’hôpital Henry Gabrielle en France, dans l’unité périnéale et sexologique. Bien que Marina ait été  initialement formée en Thérapie Cognitivo-Comportementale (TCC), elle a ensuite développé un fort enclin pour la psychologie humaniste-existentielle, notamment la psychologie du soi et intersubjective, ainsi que pour les interventions basées sur l’acceptation et la présence attentive et la thérapie centrée sur les émotions. En dehors de ces activités, elle aime passer son temps libre dans la nature avec ses proches, dénicher de nouvelles lectures, et s’exercer à la poterie.

image.jpg

Université du Québec à Montréal

Maxime Fortin

Maxime complète actuellement sa sixième et dernière année de doctorat en psychologie clinique et de recherche à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Maxime a été formé en thérapie des schémas au Centre de services psychologiques de l’UQAM ainsi qu’en thérapie cognitive et comportementale à son premier internat au Centre d’étude sur la trauma de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal. Maxime a ensuite développé des connaissances et compétences en psychothérapie d’approche humaniste en pratique privée. Son projet de recherche doctoral concerne la psychothérapie pour le trouble de stress post-traumatique. En supplément à son intérêt pour le trauma psychologique, Maxime s’intéresse aux problématiques sexuelles et de couple. Le Service de thérapie sexuelle et de couple constitue son dernier milieu d’internat. En thérapie, il souhaite offrir aux clients un endroit où ils peuvent se sentir à l’aise et être reçus dans le respect et l’ouverture.

Mallett, Samantha.jpg

McGill University

Samantha Mallett

Dre Mallett a emménagé à Montréal pour terminer sa résidence en psychiatrie à l'Université McGill, qu'elle terminera en 2022. À la fin de son programme, Dre Mallett prévoit travailler avec des adolescents et des adultes, en contextes cliniques et de recherche. Dre Mallett s'intéresse à la médecine sexuelle et espère contribuer à atténuer l'impact des problèmes de santé sociale et mentale sur le développement et l'évolution d'une sexualité saine. Dre Mallett s'intéresse également vivement à la schizophrénie, aux troubles du spectre autistique et au trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), et en particulier à la manière dont ceux-ci affectent les relations interpersonnelles et sexuelles. Ses recherches actuelles portent sur la façon dont les problèmes d'attention interfèrent avec l'excitation et le bien-être sexuel individuel et dyadique.

IMG_2928 copie.jpg

Université du Québec à Montréal

Solan Daoust-Cloutier

Solan Daoust-Cloutier est un doctorant de 4e année en psychologie clinique (Psy.D) à l'Université du Québec à Montréal (UQÀM). Il détient un baccalauréat en psychologie (B.Sc.) de l'Université Concordia et une maîtrise en psychologie (M.Sc.) spécialisée en psychologie clinique et en sciences affectives de l'Université de Genève. Ses recherches doctorales portent sur l'exploration des profils cliniques pouvant émerger d’un contexte de soins psychologiques de première ligne pour une population d’adultes souffrant de dépression et d’anxiété. Solan a effectué un premier stage dans une approche TCC en Suisse et un second dans l’approche humaniste de la psychologie du Soi à la clinique universitaire de l'UQÀM. Il privilégie une approche clinique de type intégratif, soucieuse de prendre en compte la diversité des façons de comprendre et d’aborder la souffrance psychique. Dans sa pratique, il cultive l'ouverture, la curiosité et la créativité pour mieux adresser la spécificité des problèmes qui peuvent se présenter.

018A7599.jpg

Université de Montréal

Véronique Charbonneau-Lefebvre

Véronique Charbonneau-Lefebvre complète actuellement son doctorat en psychologie clinique à l’Université de Montréal. Elle est détentrice d’un baccalauréat (B.Sc. with Honors) en psychologie. Ses intérêts de recherche portent sur les corrélats dyadiques et psychosociaux de la douleur génito-pelvienne, en examinant l’influence de l’attachement au sein des couples vivant avec cette problématique. Au cours de son parcours académique, Véronique a complété des stages en thérapie sexuelle et de couple, avec une spécialisation en infertilité, ainsi qu’en psychothérapie individuelle d’approche psychodynamique. Elle travaille actuellement comme interne auprès de la Clinique de Psychologie Papineau, où elle suit des individus présentant des problématiques diverses. Elle est ravie de conclure sa formation clinique auprès du Service de Thérapie sexuelle et de Couple du CUSM!

 
 

CONTACTEZ-NOUS

Pour des questions générales, envoyez-nous un message

Merci beaucoup!